La Vienne Rurale 08 novembre 2019 à 08h00 | Par Elisabeth Hersand

Lever les craintes de la conversion en agriculture biologique

Novembre, c'est le mois de la bio dans la Vienne et toute la Nouvelle-Aquitaine. De quoi proposer aux agriculteurs de venir rencontrer des exploitants déjà convertis ou des opérateurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Elisabeth Hersand

S'ils se sont installés dans leur ferme de Mouterre-sur-Blourde en 2005, Roselyne et Jean-Michel Serieye ne se sont convertis qu'en 2014. « Mais nous avons toujours travaillé en bio » assure l'agriculteur. C'est finalement les demandes des opérateurs pour du lait caprin bio qui les a décidés à franchir le pas. Une conversion qui n'a pas changé beaucoup de choses sur l'exploitation des époux. « Nous avons revu le pâturage des chèvres, avec des rotations plus fréquentes » explique Roselyne Serieye. Installé sur 147, le couple a conservé son fonctionnement : 400 chèvres alpines, 147 ha dont la moitié en prairie, près de 300 000 litres de lait par an.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui