La Vienne Rurale 19 octobre 2019 à 14h00 | Par Jonathan Gaboulaud

Une année mitigée pour l’apiculture picto-charentaise

L’abeille, insecte intimement lié à son environnement, subi de plein fouet les changements climatiques. Si l'environnement souffre, l’abeille souffre aussi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Ada Nouveelle Aquitaine

Pour analyser la saison apicole 2019, il faut remonter à l’automne de l’année dernière. Pendant cette période de l’année, les colonies d’abeilles n’ont plus que quelques jours pour finaliser leur préparation à l’hivernage : dernière rentrée de pollen et de nectar qui constitueront leur réserve de nourriture pour passer l’hiver.
L’automne 2018 a été particulièrement chaud et sec, il y a eu déficit de pluviométrie sur la région. Les sols étaient donc secs et, sur plusieurs secteurs en vue de la mauvaise levée du colza, les agriculteurs peuvent prendre la décision en fin d’automne de retourner les parcelles pour semer de l’orge de printemps ou du tournesol.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui