La Vienne Rurale 30 janvier 2021 a 12h00 | Par Marine Nauleau

Abattage à la ferme : la réflexion est engagée

Entre les polémiques sur le bien-être animal et les préoccupations des éleveurs sur les conditions d’abattage de leurs animaux et leur propre conditions de travail, un groupe d’éleveurs de la Vienne réfléchit aux conditions d’abattage à la ferme sur la base d’expérimentations nationales portées par la Confédération Paysanne et l’association «Quand l’abattoir vient à la ferme». Un après-midi de travail est organisé lundi prochain au lycée agricole de Montmorillon.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Marine Nauleau

La Confédération Paysanne de la Vienne a invité récemment Yves-Pierre Malbec, éleveur dans le Lot et responsable du groupe Abattoirs de la Confédération Paysanne. Le syndicat est engagé depuis plusieurs années sur le sujet de « l’abattage de proximité », obtenant même quelques avancées majeures en 2018, notamment dans l’article 73 de la loi EGalim, à travers l’autorisation de l’expérimentation de l’abattage mobile. À Montmorillon, lors de cette première réunion d’échange, face au responsable national, des éleveurs porcins, caprins, bovins et ovins étaient venus de toute la Vienne, pour s’informer des possibilités d’abattage à la ferme.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,