La Vienne Rurale 20 mars 2021 a 12h00 | Par Elisabeth Hersand

Chevreaux: la sortie de crise passe par un travail concerté

Pour la filière chevreau, la crise sanitaire s’est soldée par un effondrement de la demande, en France, mais surtout à l’étranger. La filière cherche des solutions pour relancer la consommation ou faire évoluer la production.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Elisabeth Hersand

Engraisseurs de chevreaux à Chaunay depuis 2009, Lætitia et Tony Vanneron sont aujourd’hui dans une situation bien compliquée. « Nous engraissons chaque année entre 35 000 à 40 000 chevreaux, qui viennent du Poitou-Charentes et les alentours: Indre, Indre et Loire, et Vendée. Depuis le mois de mars 2020, les cours se sont effondrés » explique l’agricultrice. Une baisse de 50 centimes à Pâques dernier (alors que les cours sont habituellement à la hausse à cette période), due à un effondrement de la consommation, mais aussi des exports. Pour mémoire, 70% des chevreaux engraissés en France partent à l’étranger (surtout Italie et Portugal).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,