L'Union du Cantal 05 janvier 2022 a 10h00 | Par P.Olivieri

La production porcine n'est pas à la fête...

Depuis bientôt deux ans, les cours du porc sont plombés alors que le prix des intrants et les contraintes flambent.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Dans le cochon tout est bon et rose mais aujourd'hui, les éleveurs, eux, broient du noir. La faute au Covid synonyme d'embargo chinois, à l'envolée des cours des matières premières inversement proportionnelle à la dégringolade du cadran breton... sans compter des exigences sans cesse accrues en matière environnementale et de bien-être animal notamment. Point de la situation avec Jean-Paul Gamel, éleveur de porcs à Yolet et responsable de la section porcine de la FDSEA.

La   [...]

 

� Lire la suite sur le site L'Union du Cantal