La Vienne Rurale 30 avril 2021 a 08h00 | Par Elisabeth Hersand

Phytos: les coops et négoces choisissent la vente

C’est un aspect de la loi Egalim particulièrement important pour le monde agricole.La séparation de la vente et du conseil des produits phytosanitaires est entrée en vigueur.Si le texte original avait suscité de fortes inquiétudes, sa version finale a permis une adaptation plus simple.Le point avec les coopératives et négoces de la Vienne.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Guillaume de Werbier

La vente. C’est le choix qu’on fait les coopératives et les négoces de la Vienne, suite à la séparation de la vente et du conseil de produits phytopharmaceutiques, qui concerne évidemment les usages agricoles, mais pas seulement. Pour mémoire, c’est une ordonnance du 24 avril 2019, issue de la loi Egalim qui est à l’origine de cette évolution, qui vise à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. «Nous avons longuement réfléchi et discuté du sujet, notamment parce que la vente résultait du conseil» explique Ulrich Housseau, Directeur Agrofournitures et Terrain à Centre Ouest Céréales, qui reconnaît que la vente représente un chiffre d’affaires important, dont la coopérative aurait eu du mal à compenser.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous