La Vienne Rurale 30 juillet 2021 a 08h00 | Par Elisabeth Hersand

Presque un long fleuve tranquille pour la campagne d'irrigation

Pour l'irrigation dans la Vienne, l'année 2021 sera certainement très calme, en raison de besoins en eau très récents pour les plantes, et des restrictions tout aussi récentes. De quoi laisser le temps aux agriculteurs de gérer leurs moissons plus sereinement, et aux irrigants de préparer le document sur les réserves de substitution, qui doit faire l'objet d'un consensus cet automne.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Elisabeth Hersand

J'ai mis en route un enrouleur, pour la première fois, la semaine dernière» s'étonne Olivier Pin. Agriculteur à Champagné-Saint-Hilaire, il rappelle que l'irrigation est habituellement une nécessité pour les cultures bien plus tôt dans la saison. «Les premiers enrouleurs sont sortis le 10 juillet» confirme Xavier Ehret, animateur technique de l'Adiv. «Les courbes que nous suivons par Irrélis ou Aqualis montrent des tensions, mais c'est habituel pour la saison, et surtout, cela intervient beaucoup plus tard». Et les pluies de ces derniers jours vont forcément freiner les besoins de plantes, qu'il s'agisse du maïs ou du soja. «Le maïs est dans son stade sensible, puisqu'il est désormais en floraison» ajoute Olivier Pin. Impossible donc de ne pas prêter une attention particulière à ses champs régulièrement...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,