La Vienne Rurale 31 janvier 2020 a 19h00 | Par Elisabeth Hersand

S’adapter, sans changer de cap

La semaine dernière, Médéric Gourbeau a été réélu à la présidence du Cerfrance Poitou-Charentes. L’occasion pour cet agriculteur du nord de la Vienne de rappeler la raison d’être du réseau régional, qui vient de fêter ses 10 ans.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Elisabeth Hersand

Comment se porte Cerfrance Poitou-Charentes?
Nous venons de fêter nos 10 ans. Nous avions créé cette structure à l’échelon du territoire de l’ex Poitou-Charentes pour offrir un maillage plus important. En 10 ans, notre notoriété a progressé de 50 %. L’objectif, c’était de proposer une agence à moins de 30 minutes de chez nos clients, et c’est aujourd’hui le cas. Nous avons imaginé 8 territoires  qui ne correspondent pas aux limites des départements, et sur lesquelles sont installées 22 agences. Pas moins de 15 agences ont été refaites. La dernière en date, c’est Niort, qui est toujours intégrée à notre siège social, et qui déménagera en septembre dans de nouveaux locaux. L’année dernière, les agences de Châtellerault et de Chauvigny ont également déménagé, pour des bureaux plus fonctionnels et plus visibles. Nous allons renforcer notre présence sur le littoral, et nous pencher un peu plus sur les métiers de la mer. Nous travaillons également avec nos collègues de Nouvelle-Aquitaine, mais il n’y a aucune volonté de créer une seule entité.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vienne Rurale se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous